• Cédric Leresche

Petit rappel...


La peur, le stress, la colère et l'adrénaline sont des réalités inhérentes aux situations d'urgence.

Il faut en être conscient, nos capacités changent quand on est dans ces « états d'êtres ».

Sous l'effet de la colère, du stress et de la peur, on devient :

•Plus fort mais plus maladroit : perte de motricité fine au profit de la grande motricité et de la puissance musculaire ;

•L'esprit et les sens se focalisent sur un seul objet à la fois (vision tunnel, exclusions auditives, etc.) ;

•L'inertie mentale devient beaucoup plus importante : on adoptera une ligne de conduite et on s'y tiendra, parfois même si c'est une immense bêtise.

#Bienêtre