• Cédric Leresche

Petit rappel...

Mis à jour : nov. 19


La peur, le stress, la colère et l'adrénaline sont des réalités inhérentes aux situations d'urgence.

Il faut en être conscient, nos capacités changent quand on est dans ces « états d'êtres ».

Sous l'effet de la colère, du stress et de la peur, on devient :

•Plus fort mais plus maladroit : perte de motricité fine au profit de la grande motricité et de la puissance musculaire ;

•L'esprit et les sens se focalisent sur un seul objet à la fois (vision tunnel, exclusions auditives, etc.) ;

•L'inertie mentale devient beaucoup plus importante : on adoptera une ligne de conduite et on s'y tiendra, parfois même si c'est une immense bêtise.

#Bienêtre