• Cédric Leresche

Mon premier « mantra »... Ou l'importance des « mantras »...


(PS : Je tenais avant tout à indiquer, que depuis, mon « répertoire » a nettement « évolué...)

Du haut de mes 12 ans, je venais de pousser la porte de la petite médiathèque... On était au XX ème siècle, au tout début des années 90... Youtube, dailymotion, est consoeurs n'avaient pas encore vu le jour... Mark Zuckerberg venait de finir de faire l'apprentissage de la marche... Tandis que le minitel et l'Amstrad faisaient fureur chez les geeks... En deux mots, pour les plus jeunes, « l'ère post-préhistorique » et pour les autres « le bon vieux temps » (pour des soucis de narration, j'ai intentionnellement « zappé » les « jeunes vieux », les « vieux jeunes », les « vieux vieux », les « jeunes jeunes » et autres variantes...).

Je venais donc de faire le « plein d'évasions »...

(Pour ceux qui ont encore de « l'attention » et qui n'ont pas encore « décroché », s'il y en a, c'est bon, je change de style, je reviens à la ligne, je saute une ligne et surtout j'essaie d' « abréger »)...

Ce jour donc, j'ai pris connaissance de mon premier « mantra » bien qu'à l'époque très peu de personnes savaient ce qu'était un « mantra »... C'était loin d'être un « mantra » estampillé « new-âge » ni même le genre de « mantra » que je conseille à l'heure actuelle aux personnes qui viennent me voir... Et d'ailleurs, pour éviter que l'on « hurle au crime », c'était plus « une suite de trois mots » qu'un « mantra »... Cette suite se résumait à « marche ou crève »... Il s'agissait du titre d'une chanson d'un groupe de rock sortie dix ans auparavant.

De la chanson, j'ai très vite oublié les paroles et je n'ai jamais souhaité me les « rappeler ». J'avais juste ces trois mots. Mais ces trois mots m'ont permis de « tenir »... Ils m'ont permis de passer le « cap », de « passer » les années qui allaient suivre... Je me les répétais pour avancer, pour ne pas lâcher... Et ça a « marché »...

A l'heure actuelle, pour remplacer ces trois mots, vous n'avez que « l'embarras du choix » :

« Je mérite de vivre dans la facilité », « la paix est à ma portée », « lâcher-prise », « prendre du recul », « ce n'est pas la fin du monde », « je reste calme et je fais le prochain pas en avant », etc, etc...

#Tranchesdevie